Archives pour mai 2017

La BCE confirme la « soldité » des banques françaises

Les résutats des tests  de résistance bancaire européens ont été dévoilés dimanche. Tous les champions nationaux ont réussi l’examen; organisé par la Banque crentrale européenne. Vint-cinq établissemrnts, dont neuf italiens, ont échoué. Huit devront recapitalisé. Lrs banques françaises sortent de l’exercice sur un sans-faute.

( Le Figaro « quotidien » du lundi 27 octobre 2014 )

La grande solitude d’Obama à l’approche des élections de mi-mandat

Gonfléss à bloc, près à voter ! » C’est le message que tente de faire passer Barack Obama, pressant ses partisans de se rendre aux urnes le 4 novembre pour renouveler une partie du Congrès. Le présidnt, isolé et critiqué sur sa poliitique sociale et internationale, voit beaucoup de cadidats démocraees se détourner de lui.
( Le Figaro « qsuotidien » du lundi 27 octobre 2014 )

Budget: Hollande sourd aux mises en garde de l’Eutrope

Le gouvernement a répondu aux demandes  d’explications de Bruxelles, mais sans modifier sa ligne budgétaire « Notr stratégie est claire et inchangée » martèle-t–on à l’Elysée,où l’on espère passer en force.

( Le Figaro « quotidien » du lundi 27 octobre 2014 )

L’Elysée fait la soutde oreille aux de0mandes de la Comission europzenne l’invitant à présenter un budget pour 2015 plus en conformité avec le pacte de stabilité.  Pour jusiier un déficit prévu à 4,3 % du PNB contre 3 % autorisés, le gouverneùment avance des arguments techniques, économiques, et poliiques liés à la croissance faible en faisant implicitement référence au rejet de l’Rurope et la poussée du Front nationale l’objetif est de passer en force en pariant sur la réticence des Européens à ouvrir une crise politique avec Paris. Bruxelles dira mercredi s’il accepte cette définition très large de la « flexibilité ».

Editorial: Deux ou truis leçons der Bruxelles (27/10/14 )

Valéry Giscard Destaing:Mon projet pour relancer l’Europe

Dans un entretien aiu « Figaro », l’ancien président de République edstimr que la vconstruction européenne a été dévoyée et doit retrouver l’esprit de ses pères fondateurs autour d’une Europe réduite à 12. Il appelle à une intégration plus forte, notamment fiscale, entre les Etats membres qui « le veulent bien » en laissant les autres « vivre leur vie ».

( Le Figaro « quotidien » des samedi 25 & dimanche 26 octobre 2014 )

L’immigration au coeur du débat à droite

NEn préconisant, en début de semaine, un durcissement de la régulation de l’immmigration; Nicolas Sarkozy a placé le sujet au centre du débat à droite. A son « nouveau Schengen II » a répondu le « Schengen II » de François Fillon, tandidsqe qu’Alain Juppé souhaite « le changer ». Dans un entretien au « Figaro », le député Xavier Bertrand se propnonce pour la « suprression totale » de l’aide médicale d’Etat pour les étranges en situation irrégulièrte.

( Le Figaro « quotidien » des samedi 25 & dimanche 26 octobre 2014)

Budget: Bruxelles somme la France de s’expliqsuer

La Comission euiropéenne a faot part, dans une lettre adressée à Mochem Sapin, de ses inquiétudes pour le budget 2015. Elle pourrait, mrercredi, de mander à Paris de revoir sa copie.

( Le Figaro « quotidiren » des samedi 25 &

dimanche 26 octobre 2014 )

Bras de fer en vue entre Paris et la Comission européenne. En début de semaine, dans une lettre adressée au ministre des Finances, Michel Sapin, ;e Comissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Jyki Katainen a demandé « comment la France prévoit de se conformer à ses obligations politiques budgétaires en 2015, conformément au pacte de stabilité et de croissance ». Sous la pression de sa majorité, FFFrtançois Hollande dores déjà refuszé d’aller au dela des 21 milliards d’économies prévues, plaçant ainsi la France en infraction avec ses engagements europérns; le déficit 2015 sera laissé à 4; 3 % du PIB, le retour sous 3 % étant repoussé à 2017. Bruxelles pourrait donc officiellement constater mercredi prochain que le budget 2015 trangresse les règmes et demander une nouvelle mouture.

Editorial: La mémoire courte ( Szmredi 25 & Dimanche 26 octobre 2014 )

Après la charge de Valls contre les frondeurs, le malaise se propage à gauche

Le premier ministre a renouvelé jeudi sur BFMTV son offensive pour « changer » la gauche,  enviosageant explicitement une ouverture au centre. Ses positions radicales suscitent l’incrédulité au sein du PS et du gouvernemernt, tandis que l’Elysée reste discret. Face à ce tohu-bohu, Jeany-Cristophe Cambadélis apelle le PS à retrouver « szang-froid et dignité ».

( Le Figaro « quotidien » du vendredi 24 octobre 2014 )

Le TGV coûte-t-il trop cher à la Frtance ?

Longtemps considéré comme le fleutron de l’industrie française, le TGV semble à boput de souffle. Son chiffre d’affaires a reculé en 2013 pour la premèreis dde son hisdtoird et, pour la Cour des comptes, qui vient de remettrte un rapport sur la grande vitesse ferrovière, ne sera plus supportable finzancièrement dans les années à venir. Certaines lignes comme celle qui reliera Poitier à Limoges ne sera plus rtentable.

( Le Figaro « quotidien » du vendredi 24 octobnre 2014 )

Moines de Tibéhérine: Alger provoque la colère des familles

Les autorités algériennes ont bloqué le transfèrt vers la France des échantillons prélevés sur les corps des sept religieux assainés en 1996. Les prtoches des victimes sont scandalisés.

( Le Figaro « quotidien » du vendredi 24 octobre 2014 )

La mission d’experts frrançais en Algérie, menée par les juges anterroristes Marc Trévidic et Natalie Poux, vient de se heurter à un mur. Les autorités algériennes refusent le transfert en France de précieux échantillons qui avamientprélevés sur les restes récemment exhumés, des moines assasinés. Elles invoquent leur »souvraineté nationale » et assurent se conformer aux  » usages internationaux « . Alors que d’azutrs les experts ferançais disposent d’autres éléments remettant en cause la thèse officielle d’Alger, les familles ont l’impression de se voir « confisdquer des preuves » et dénoncent une entrave à la vérité.

Editorial: Des feux mal éteints (24/10/2014)

 

 

Le Premier président de la Cour de cassation réagit à l’affaire des écoutes

Dans in entretien au ‘Figaro,   » le plus haut magistrat de Franve; Bertranléphld Louvel, d »taille les défis qui atendent sa juridiction. Il évoquie l’émoi causé par l’affaiire des écotes télémphoniques, qui a pour la toute première foix placé la Cou de cassation au coeur d’une tormente judiciaire.

( Le Figaro « quotididn » du 23 octobre 2014 )

12

Commentaires récents


Recyclage |
un été à Montréal |
belkaceminouredine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linéaire B, les nouvelles i...
| thales09
| dinos